L’impact de faire des demandes à des entités de façon inconsciente.
20 novembre 2017- Par InterConscience

Nous avons souvent tendance à demander une aide extérieure par des prières afin que nos vies prennent les chemins que nous souhaitons et auxquelles nous aspirons. Les religions, sous toutes ses formes et maintenant le « new age », nous ont enseigné à agir en ce sens, et depuis notre inconscient a intégré ces mécaniques qui nous poussent souvent à poser cette action allant en ce sens.

Au même titre que quand vous conduisez votre voiture sur la route et arriver à un feu de circulation rouge, de façon mécanique votre pied pèse sur la pédale à frein avec juste la bonne intensité et de façon parfaite sans y penser. C’est ce que j’appelle une mécanique inconsciente.

Je me surprends souvent moi-même à observer ces mécaniques puissantes de demande d’aide extérieure quand je suis plus découragé, fatigué ou quand les événements ne se passent pas selon mes aspirations. Je comprends que l’on m’a également appris que cette aide était disponible quand j’avais ces sentiments ou conditions de vie particulières.

Donc, cette mécanique de demande d’aide agie uniquement dans ces moments précis. Je n’ai jamais le besoin de demander de l’aide quand tout va bien, ma mécanique n’est pas programmée ainsi.

Étant donné que généralement nous faisons des demandes quand nous sommes dans des fréquences plus bases, nous attirons souvent également des entités de plus bases vibrations, c'est logique… non ?

Par exemple, si j’ai peur de quelque chose et que je demande une protection extérieure à cause de ma peur. Je dirige mon énergie de peur dans ma demande et ainsi c’est notre sentiment qui est « entendu » plus fortement et moins nos mots ou nos pensées.

Imaginer maintenant qu’il y a des entités dans d’autres dimensions qui « entendent » votre demande d’aide, car au point de vue énergétique ils vibrent à la même fréquence que vos peurs. Comment croyez-vous qu’ils vont réagir ? Ne vont-ils pas se faire un plaisir d’apporter leurs aides et leurs contributions à vos soucis ?

J’ai observé dans beaucoup de séance d’hypnose de régression, l’impact que cette action peut occasionner. Les gens se retrouvent souvent avec des implants ou des blocages dans leurs corps énergétiques et ne savent pas trop pourquoi. Pratiquement à chaque fois que nous retournons à la source de ces implants ou blocages, nous constatons que c’est justement des demandes ou prières que nous avions faites dans un moment important d’une vie en particulier qui en est la cause, faisant en sorte que des entités mal intentionnées ou simplement inconscientes ont profité de la vulnérabilité de la personne, et nos vies multiples étant toutes reliées dans l’éternel moment présent, influence la réalité de ce que vous expérimenter maintenant, dans ce que l’on appelle le temps de notre temps. Certains sont de fins manipulateurs qui profitent de notre naïveté humaine pour s’introduire de façon subtile dans notre espace énergétique. Ils ne le font jamais contre notre gré mais toujours avec notre accord et souvent en passant par nos demandes d’aides.

Comment formuler une demande à des vibrations supérieures ?

Ceci étant dit, cela ne veut pas dire qu’une demande d’aide n’est pas souhaitable dans certaines circonstances, par contre ceux-ci doivent être faits en conscience ce qui malheureusement n’est majoritairement pas le cas dans la plupart des demandes.

Formuler des demandes en conscience, c’est justement d’être conscient de la façon et du chemin que notre demande prendra. Par exemple, si nous sommes conscients que notre demande peut être interceptée par des fréquences plus bases dues à nos peurs, automatiquement votre conscience génère un pare-feu si je peux dire, contre ces fréquences et de cette façon un sentiment de confiance accompagnera maintenant notre demande, qui elle automatiquement comme démontré plus haut, attirera des énergies de plus hautes fréquences vibratoires.

Tout est question de sentiment. Posons-nous toujours la question suivante lorsque nous faisons une demande extérieure, quel sentiment m’habite maintenant. Si les sentiments qui nous habitent sont uniquement « négatifs », tentez d’en créer un positif qui lui percera certaines couches plus sombres au niveau énergétique.

Mais au-delà de l’extérieur…

Pour la plupart d’entre nous, nos demandes d’aides sont orientées vers des entités bien définies et connues comme Jésus, Ashtar, Saint-Quelque chose, Ange Machinchouette ou des groupes d’entités comme la fraternité de lumière par exemple ou les maîtres ascensionnés.

Ces façons de faire démontrent de façon claire, notre incapacité à utiliser notre propre pouvoir ou force dans notre vie. C’est ce que l’on appelle remettre notre pouvoir à des entités ou groupes, qu’ils soient « positifs » ou « négatifs » et attendre qu’un résultat arrive dans notre réalité de façon que l’on souhaite au lieu que nous-mêmes en soyons les artisans. Est-ce bien ? Est-ce mal ? c’est ce que c’est ! C’est notre mécanique qui est programmée de cette façon.

Quand nous prenons conscience de ces mécaniques qui nous gouvernent, nous ouvrons la porte petit à petit à notre conscience ou plutôt à la conscience. Qui sommes-nous sans ces mécaniques matricielles ?

Les forces sombres comprennent que nous avons ce pouvoir autant individuel que collectif, et c’est pourquoi ils utilisent notre propre pouvoir pour arriver à leurs fins de par nos mécaniques qu’ils ont implantées petit à petit dans ce que l’on appelle aujourd’hui « la matrice ». D’une certaine façon, ils contrôlent notre pouvoir de création afin que celui-ci soit limité juste au bon niveau et parce que justement il est dosé juste de bonne façon nous contribuons, avec nos divers niveaux émotionnels à les nourrir énergétiquement parlant.

Pour donner une image, c’est comme si notre pouvoir pur entrait dans une machine qui réduit son pouvoir d’action et que ce pouvoir d’action était dirigé de façon volontaire dans des directions bien définies et programmées.

C’est pourquoi nous avons l’illusion de ne pas être en mesure d’exploiter efficacement nos forces de guérison ou de santé, d’abondances, de beautés, de savoir, de partage mais qu’il est facile pourtant de créer l’opposé à tout ce que je viens d’énumérer.

Dites-moi, est-il facile pour vous de créer un sentiment de manque, de peur, de maladie, d'ignorance. Avouez que c’est plutôt facile ! C’est facile car nous sommes programmés pour cela, tout comme il est facile de demander de l’aide extérieure au lieu d’agir et poser des gestes et actions avec notre cœur… telle est la matrice dans laquelle nous vivons présentement.

Cette matrice est puissante tout en étant tellement fragile car elle est toujours soumise à notre propre pouvoir individuel et collectif. Elle vous arrive même à vous faire douter de votre réelle puissance avec les divers outils mis à votre disposition pour contrer celle-ci.

Posez-vous les questions suivantes, d’où provient mes doutes ? Comment fonctionnent les pensées que je capte et qui elles génèrent mes émotions et sentiments, le savez-vous ? Est-ce que mes pensées m’appartiennent où je capte des pensées préprogrammées ?

Observer comment le doute est créé en vous. Ce doute n’arrive-t-il pas quand un élément X va à l’encontre de votre mécanique interne programmée ? Au lieu de douter de l’élément X, ne devrions-nous pas douter de notre mécanique qui elle-même génère le doute ?

Afin de comprendre cette mécanique et pour le plaisir prêtez-vous à cet exercice. Fermez les yeux et utiliser votre pouvoir pour faire apparaître un plat de nourriture devant vous et observer votre mécanique agir et intervenir dans votre manifestation. Je ne crois pas que vous réussirez et moi non plus d'ailleurs, (c'est ce que ma mécanique me dit :)) le but étant seulement d'être attentif au fonctionnement de votre mécanique ou rouage interne et comment elle opère et cet exemple nous le montre de façon évidente.

Si vous y parvenez c’est que vous avez totalement maîtrisé vos mécaniques internes ou aucun doute n’est possible. « Croyez que vous l’avez déjà reçu ».

Sortir de ces mécaniques

C'est vrai que dans cet exemple c'est quelque chose de difficile compte tenu des multiples mécaniques que nous avons adoptées au fil du temps, car il faudrait pour que cela se réalise que la majorité de nos mécaniques soient éteintes ou remplacées par d'autres mécaniques de manifestation. Mais comprendre leurs fonctionnements fait en sorte que nous puissions exploiter de plus en plus notre pouvoir individuel car nous sommes en mesure, une à une d'éteindre ceux-ci et de conscientiser notre être et notre pouvoir.

Avant de sortir de ces mécaniques nous nous devons de bien les identifier, et pour cela nous devons de devenir un observateur de nous-mêmes, c’est en devenant cet observateur de nous-mêmes, de notre identité ou personnalité humaine avant tout, que nous serons en mesure de prendre un pas de distance face à ceux-ci et d’en comprendre leurs fonctionnements, d’où l’importance de la méditation, la méditation dite normale et la méditation active dans notre train-train quotidien, si vous ne le faites pas, vous continuerez simplement d’être cet outil « malfaisante » pour cette matrice.

Aujourd’hui, pourquoi laissons-nous mourir des milliers d’enfants chaque jour de faim, ça devrait pourtant être inacceptable et pourtant, qui s’en souci ? Une minorité ! N’est-il pas une évidence que notre réaction face à ce simple point est une programmation, une mécanique. N'y a-t-il pas une place à l'intérieur d'où surgit la compassion qui nous dit que cela n'a pas de bon sens.
Comprenons bien que nos croyances en notre incapacité de changer les choses face à cela est également une mécanique ! Et si c’était votre enfant, votre programme interne agirait-il de façon différente ? Si oui, pourquoi ? Avant d’être « votre enfant » n’était-il pas une âme parmi les autres ! Quelle est cette mécanique qui fait que c’est différent quand c’est  « notre enfant ». Ou encore, quelle est cette mécanique qui nous distance des autres enfants ? N’est-ce pas des mécaniques stupides avec une logique douteuse ?

Au cours des derniers millénaires et encore aujourd’hui, des milliards de prières externes sous toutes ces formes sont faites pour améliorer les choses et le résultat c’est ce que nous voyons, c’est-à-dire un monde chaotique. Forcer d’admettre que cette façon de faire ne fonctionne pas ou plutôt fonctionne très bien mais dans un but dont nous sommes ignorants. Et l’évidence pour moi, c’est que nous devons comprendre, utiliser et exploiter notre propre force intérieure au lieu de demander toujours vers l’extérieur. Nous devons poser des actions concrètes, communes pour que les choses changent. Nous nous devons de nous impliquer de façon personnelle pour l’ensemble. Et pour ceux qui doutent qu’un réel changement soit possible ou qu’il a besoin d’une intervention divine, c’est peut-être qu’à quelque part ce monde vous convient comme il est ou que vous n’avez simplement pas le désir et cette soif de devenir cet observateur et artisan du changement. Ceci étant, c’est également notre libre arbitre d’expérimenter notre pouvoir de cette façon, c'est-à-dire de façon contrôlée.

Pour moi, l’intervention divine que beaucoup attendent se produira quand notre divin intérieur prendra davantage de place, mais pour cela, nous devons lui faire cette place, une place importante. Nous devons cesser de croire que cette force divine sous toutes ces formes est seulement à l’extérieure de nous-même. Cela également... c’est une mécanique que nous avons adoptée et pour laquelle nous donnons vie.

 

CONTACTEZ-NOUS

Formulaire de contact

Vous aimez notre travail ?
Vous pouvez soutenir celui-ci financièrement
SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK